Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

Conférence Marc Laimé avec photographies des pollutions

Les cinq premières minutes de la conférence du 10 décembre 2009, organisée par le collectif beaujolais des usagers de l’eau, à Villefranche-sur-Saône

Le blog de Marc Laimé : Les eaux glacées du calcul égoïte http://www.eauxglacees.com/

12 décembre 2009 Posted by | Arnas, Colles, Eau, Eau Villefranche, Qualité de l'eau potable, Uncategorized | Laisser un commentaire

Le centre de vaccination de Villefranche-sur-Saône rejette ses égouts en amont des captages d’eau potable

Depuis 10 ans, des usagers dénoncent la gestion scandaleuse de la ressource locale en eau, mais là un nouveau cap vient d’être franchi. Le centre de vaccination de Villefranche-sur-Saône (60 000 personnes vaccinables) a été installé dans des locaux non reliés au réseau d’assainissement. Les eaux usées du centre se rejettent par un tuyau directement dans la rivière du Nizerand. Cette rivière est actuellement presque à sec, et donc les eaux usées s’infiltrent dans la nappe phréatique, qui est captée en aval pour alimentation en eau des 60 000 usagers de la région.

Après le fonctionnement du centre, hier mercredi, toute la journée, l’état de la rivière est lamentable. Sur des dizaines de mètres, on trouve des matières fécales, du papier blanc (papiers hygiéniques, mais l’énorme quantité pose la question d’un éventuel usage après la vaccination, donc susceptibles d’être contaminés par des produits médicaux), des serviettes hygiéniques…

Rejet direct des égouts du centre de vaccination dans le Nizerand (eau potable de la ville)

Egouts du centre de vaccination de Villefranche (papiers hygiéniques blancs)

Lit du Nizerand plein des rejets des égouts du centre de vaccination

Sur les photos, l’eau est claire car le centre est fermé depuis une journée. Il ne reste que les matières solides. Quand le centre fonctionne, avec des centaines de personnes présentes, l’eau de la rivière est dans un état infect.

Le centre est installé dans le palais des sports de la ville de Villefranche-sur-Saône. Malgré un tuyau proche menant à la station d’épuration, le palais des sports n’a jamais été raccordé au réseau public d’assainissement. Les eaux des WC et des lavabos sont rejetées directement dans la rivière sans aucun traitement. En 2006, nous l’avions signalé aux élus, à l’administration, mais ils n’ont rien fait pour sortir de l’illégalité (c’est bien sûr totalement illégal). Le 7 octobre 2009, de nouveau le Maire de Villefranche et la presse ont été prévenus, mais comme d’habitude, rien n’a été fait pour résoudre le problème.

Centre de vaccination dans le palais des sports de Villefranche-sur-Saône

Matières fécales brutes (flottants marrons) à la sortie de l'égout du palais des sports

ECO-RESPONSABLE EXEMPLAIRE?

29/11/2009 : La première photo a été flouée. Pour les personnes choquées, ce spectacle est courant dans le Beaujolais. Il faut donc publier ces photos pour faire cesser ces pollutions publiques illégales. Dans notre région, des tuyaux d’assainissement (= envoyer ses déchets chez les autres) publics,  et  des « stations d’épuration » qui n’épurent rien du tout, rejettent le contenu des WC directement dans les rivières. Un seul conseil, enlever le bandeau que vous avez devant les yeux, puis demander à votre Maire d’agir.

02/12/2009 : Enfin, les travaux de raccordement des égouts du centre de vaccination vers la station d’épuration ont démarré. Aujourd’hui, il y avait une pelle mécanique et des camions. Dans quelques jours au maximum, les eaux usées du centre de vaccination et du palais des sports ne se déverseront plus dans la rivière du Nizerand. D’après la ville de Villefranche et la CAVIL, les travaux ne sont pas une conséquence du présent message du 26 novembre, mais de l’envoi de l’email de 7 octobre au Député-maire de Villefranche et aux responsables de la CAVIL. Presque 2 mois pour réaliser des travaux aussi simples, c’est une honte et cela montre à quel point l’environnement et la protection de l’eau potable ne sont pas des priorités. Que l’Etat ait pu ouvrir le centre de vaccination le 12 novembre alors qu’il savait que les WC était déversés directement dans une rivière captée en aval pour l’eau potable est incompréhensible.

Autre problème : les papiers blancs, regardez la première photo, ils n’ont pas l’air naturel. En fait, il s’agit de papiers contenant probablement des produits chimiques appelés azurants optiques, substances fluorescents bleues qui donnent un papier « plus blanc que blanc ». Ces produits, certains cancérigènes, vont donc bientôt se retrouver dans l’eau potable de 60 000 habitants, quelques polluants en plus des centaines déjà présents dans l’eau distribuée.

Depuis quelques jours, l’eau distribuée a un goût bizarre. VEOLIA et la DDASS n’ont-ils pas augmenté le chlore dans l’eau à cause de la pollution du centre de vaccination? Non, d’après VEOLIA. Une pollution organique a donc touché le réseau d’eau de Villefranche. Cela entraîne la formation de dizaines de polluants organochlorés et cancérigènes. Donc pour éviter un risque bactériologique immédiat, on provoque des cancers dans quelques dizaines d’années!

26 novembre 2009 Posted by | Eau, Eau Villefranche, Qualité de l'eau potable, Uncategorized | Laisser un commentaire

   

%d blogueurs aiment cette page :