Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

L’aberration de l’interconnexion Villefranche-Anse

Les autorités (élus, CAVIL, ARS-DDASS) nous expliquent que l’eau de Villefranche est sécurisée par une interconnexion avec les captages d’Anse (qui sont en fait sur les communes d’Ambérieux et de Quincieux, champ captant de Saône-Turdine). Nous, simples citoyens et usagers, sommes respectueux de cette autorité, et sommes contents de savoir que l’eau du robinet est sécurisée par un tuyau entre Villefranche et Anse.

Sur le site de la CAVIL : http://www.cavil.fr/index.php?rubrique=176

« L’eau de la Communauté d’agglomération peut également approvisionner le syndicat Saône-Turdine, dans le cadre d’un plan de secours intercommunal. Dans cet esprit, les sites de Beauregard et d’Anse (Champ captant de Saône-Turdine) viennent en appui l’un de l’autre, en cas d’incident ou de pollution de l’un des deux. Un entretien régulier est effectué.

Chaque semaine, Beauregard et Anse se livrent respectivement 2 000 m3 d’eau pour vérifier le bon fonctionnement du système. »

Le problème commence quand on regarde où sont les captages. Sur une carte, on constate que tous les puits de Villefranche-sur-Saône, Arnas, Ambérieux-d’Azergues et Quincieux sont en bordure de la Saône. Le pourcentage d’eau de Saône envoyée dans le réseau d’eau « potable » varie en fonction du débit pompé, mais en général 50 % de l’eau pompée vient de la rivière. Donc, s’il y a une pollution de la Saône par des hydrocarbures, ou un produit toxique échappé d’un accident d’une usine chimique en amont, tous les champs captants seront pollués en même temps.  Une pollution sur les puits de Villefranche touchera Ambérieux quelques heures plus tard (7 km de distance). Où est la sécurisation ? Quel est l’efficacité du « plan de secours » de la CAVIL ? Une fois de plus, les autorités semblent nous tromper. Si ce n’est pas de la sécurisation, à quoi donc sert ce tuyau?

Début de réponse dans un couloir de la CAVIL où un plan du réseau d’eau est affiché. Bizarre, il y a 2 tuyaux entre la ville et le champ captant. En suivant le dessin d’un tuyau, un côté va en direction d’Anse, et l’autre passe à côté de l’usine de traitement d’eau, du bassin de mélange des eaux en amont de l’usine, et vient se connecter directement sur l’eau brute des 14 puits de Villefranche-Arnas. Lors de l’enquête publique des périmètres de protection des captages d’Ambérieux, nous voyons sur un plan que l’autre côté du tuyau est connecté directement l’eau brute des puits d’Ambérieux-Quincieux, puis c’est marqué en toutes lettres « l’interconnexion est faite sur de l’eau brute » non traitée, donc sur de l’eau non potable. Normalement, les interconnexions de sécurisation en France et dans le monde sont faites sur de l’eau traitée et potable. La situation de Villefranche-Anse est aberrante. S’il y a une pollution par des hydrocarbures sur un puits de Villefranche, l’usine de traitement d’eau (bassins, filtres à sables…) va être polluée, et il faudra des jours, des semaines pour la remettre en état. Donc, l’interconnexion ne servira à rien, car l’eau non potable d’Anse arrive en amont de l’usine. 60 000 habitants seront privés d’eau du robinet pendant des jours, alors qu’ils ont payé avec leurs impôts, leurs factures d’eau un coûteux tuyau de « sécurisation ». Là, les autorités trompent réellement les consommateurs d’eau, ils ont trahi notre confiance. Toujours, à quoi sert ce tuyau?

Preuve de l'interconnexion sur l'eau brute (rapport annuel CAVIL eau 2009). L'échange d'eau de 2000 m3 par semaine est fait en amont du bassin de "traitement de l'eau par mélange" (appelé bâche d'exhaure sur la figure). En prime, un mensonge de plus de la CAVIL : il y a 3 puits à drains rayonnants (P7, P10 et P11), et non 2.

Réponse dans une lettre envoyée par l’ARS (ex DDASS) à VEOLIA-Villefranche, le 12 février 2009 suite au dépassement de la norme des solvants chlorés sur l’eau distribuée du 5 février 2009 : l’ARS propose plusieurs solutions pour résoudre le problème, dont « l’achat d’eau au SMEP Saône-Turdine », en fait plutôt une augmentation des échanges d’eau entre Villefranche et Anse car il y a pas d’achat d’eau. Villefranche va augmenter ses envois d’eau polluée aux solvants chlorés, pesticides, HAP, perturbateurs endocriniens, chlorures… dans les robinets des 120 000 usagers de Saône-Turdine (il faudrait leurs demander ce qu’il pense de cette solution de traitement de la pollution de l’eau de Villefranche), en échange Villefranche va recevoir de l’eau moins polluée aux solvants chlorés d’Anse, et ainsi « respecter la norme aux robinets de usagers ». Cette solution du « traitement des pollutions par mélange ou dilution » est honteuse. Il est évident que la raison de l’interconnexion sur l’eau brute (et non sur l’eau traitée) est de mélanger l’eau des 2 champs captants, qui sont pollués de manière différente (dérogations pour distribuer une eau non conforme pour l’atrazine sur Saône-Turdine, alors que les dépassements sur Villefranche sont sur l’oxadixyl et les solvants chlorés, eau non conforme toujours distribuée sans aucune dérogation par la CAVIL). Il faut rappeler que 100 % des analyses de l’ARS sont faites en aval du bassin de mélange de 500 m3, même les « prétendues analyses sur l’eau brute de Villefranche », donc sur l’eau mélangée avec Anse quand l’interconnexion a fonctionné avant (2 000 m3 par semaine). Ce « grand mélange » de dizaines de puits répartis actuellement sur 14 km de bord de Saône, et bientôt sur 50 km (interconnexions prévues avec Lyon et Belleville-Beaujeu), est sans limite. Les autorités arriveront toujours à respecter les normes au robinet, en augmentant sans fin les mélanges et dilutions des polluants, mais en oubliant totalement « l’effet cocktail ».

Nous demandons donc la transformation de cette interconnexion pour la réaliser sur l’eau traitée, travaux très peu coûteux, il n’y a que quelques mètres de tuyaux à poser coté Villefranche-sur-Saône.

Publicités

26 juin 2011 - Posted by | Eau, Eau Villefranche, Qualité de l'eau potable

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :