Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

Evolution de la qualité de l’eau captée à Villefranche (1)

L’eau du robinet de Villefranche est un mélange de plusieurs dizaines de puits de captages. Ces puits, repartis sur des kilomètres, sont pollués de manière différente. Le « traitement de l’eau par mélange » permet de faire disparaître les polluants des analyses, en les faisant passer en dessous du seuil de quantification du laboratoire. Donc, on ne peut pas connaître l’évolution de l’eau captée avec les analyses officielles de l’ARS (ex-DDASS) qui sont toutes (eaux brutes et eaux traitées) faites sur ce mélange. Pour connaître l’évolution de la qualité de la nappe phréatique, les analyses puits par puits sont nécessaires. Elles sont réalisées lors d’études particulières ou par le délégataire. Voici quelques courbes d’évolution de la qualité de l’eau des puits :

Oxadixyl dans le puits 5 de Villefranche

Comme les dépassements de la norme dans l’eau distribuée sont moins nombreux, les autorités disent que la pollution par le pesticide Oxadixyl diminue. La courbe précédente prouve que cela est faux, la pollution a même tendance à augmenter dans le P5. En fait, c’est VEOLIA qui se perfectionne dans l’art du mélange. Les « traitements par mélange » sont faits de manière « scientifique ».

Tétrachloroéthylène dans le puits 5

Idem pour le tétrachloréthylène dans le puits 5 qui augmente de 2005 à 2010, avec une brusque montée en 2008.  L’absence de dépassement de la limite de qualité en 2010 est donc due à l’amélioration de la technique de mélange, et non à l’amélioration de la qualité de l’eau captée.

Nitrates dans le puits 7 à Villefranche

Les nitrates aussi ont tendances à augmenter dans le puits 7.

Conclusion : la qualité de l’eau captée continue de dégrader actuellement. L’inaction des pouvoirs publics depuis 40 ans est la cause de la mauvaise qualité de l’eau du robinet dans le Beaujolais. Le « traitement de l’eau par mélange » augmente la toxicité de l’eau du robinet par effet cocktail, il est donc illégal. Nous demandons à la CAVIL l’arrêt des mélanges d’eau, entre les champs captants de Villefranche et Anse-Ambérieu, et entre les 14 puits de Villefranche-Arnas.

Publicités

22 juin 2011 - Posted by | Eau, Eau Villefranche, Pesticides, Qualité de l'eau potable, Tétrachloréthylène

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :