Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

Les égouts de Pommiers

La pollution du centre de vaccination est petite par rapport à la pollution des égouts du Syndicat de la Galoche (commune de Pommiers). Après de petits orages, la station d’épuration ne fonctionne plus, et les égouts bruts sont déversés dans la rivière de la Galoche, puis dans le Merlon, puis dans le Morgon, puis dans la Saône. En 2006, suite à un petit orage de 10 min, la pollution a été suivie jusqu’à l’entrée de Villefranche, elle atteint donc la Saône. Depuis la mise en service de la « station d’épuration », les quantités de polluants envoyés dans la Saône sont donc énormes. Quelques km en aval, en bordure de Saône, il y a les captages des 105 000 usagers du Syndicat Rhône Turdine (dont les habitants de Pommiers, qui comme les habitants de la CCBNM,  boivent leurs propres égouts).

Autrefois, la vallée de la Galoche avait des petites stations d’épuration qui fonctionnaient correctement. La preuve était la qualité 1A (= EXCELLENTE) de la Galoche à Gleizé. En 1998 avec des habitants de Gleizé, je me suis opposé à la destruction des petites stations performantes, et la construction d’une nouvelle (par VEOLIA bien sûr, on est à quelques km de Villefranche) qui n’a jamais fonctionné. Aujourd’hui, la Galoche n’est plus qu’un égout saturé de boues fécales.

Quelques photos prises en 2006 (la pollution est bien pire que celle du palais des sports!). Aujourd’hui, la pollution continue. Il y a une semaine, le lit de la Galoche était encore saturé de boues fécales.

En aval du rejet de la "station d'épuration" de Pommiers

Sur des centaines de mètres, le lit de la Galoche est saturé de cette boue fécale (en fait la plupart de la pollution se retrouve dans la Saône)

Matière fécale brute pêchée dans la Galoche (preuve que la station d'épuration ne fonctionne pas)

Depuis 3 ans, tout a été fait pour faire cesser cela (article dans la presse, action en justice…), sans aucun résultat. La police de l’eau n’est jamais venue constater avec nous les pollutions. La police de l’eau est la DDAF, qui est le maître d’œuvre de la station d’épuration et du réseau d’assainissement (position de « JUGE ET PARTIE »). Cette pollution est due à une mauvaise conception du système d’assainissement global.

Publicités

29 novembre 2009 - Posted by | Eau Villefranche, Villefranche-Beaujolais

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :