Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

REGEMAT (7) : pollutions à Anse

Ces photographies ont été prises le 2 janvier 2008, après avoir été alerté par un habitant de Lyon.

Rappel : 2,6 millions de tonnes de déchets ont été apportés sur le site d’Anse en toute illégalité par l’entreprise REGEMAT entre 1997 et 2006 : infractions aux législations de l’urbanisme, des installations classées et de la police de l’eau. Ces déchets forment un immense barrage de la vallée de la Saône, menaçant la sécurité des habitants des vallées de la Saône (inondations catastrophiques) et du Rhône (immense vague si le barrage casse). Cela est déjà arrivé en petit en novembre 2008 : inondations à Gleizé et Villefranche dues à la rupture d’un barrage involontaire : https://leau.wordpress.com/category/inondations-villefranche/

Entrée du site REGEMAT d'Anse

Entrée du site REGEMAT d'Anse

 

Vue d'une partie des déchets, énormes blocs de béton non recyclés, DIB...

Vue d'une partie des déchets, énormes blocs de béton non recyclés, DIB...

 Bien cachés dernière d’immenses tas de gravats, des déchets industriels (DIB) ont été déposés par REGEMAT. Le site d’Arnas devant être plein, l’escroquerie aux déchets a continué à Anse, probablement juste avant le dépôt de bilan. Rappel : REGEMAT se faisait payer par leurs clients et l’ADEME pour RECYCLER les déchets, et non les stocker (activité illégale d’exploitation de décharge de classe 2).

Déchets divers (DIB) non triés stockés illégalement sur le site (2677 m3 d'après les relevés officiels du géomètre)

Déchets divers (DIB) non triés stockés illégalement sur le site (2677 m3 d'après les relevés officiels du géomètre)

 

Caché entre d'immenses "tas" de béton non recyclé, une grande zone polluée noire : REGEMAT brulait des déchets divers, et particulier les fils de cuivre pour récupérer le métal : totalement illégal pour une installation classée

Cachée entre d'immenses "tas" de béton non recyclé, une grande zone polluée noire : REGEMAT brulait des déchets divers, et particulier les fils de cuivre pour récupérer le métal : totalement illégal pour une installation classée

Zone polluée avec eau s'infiltrant dans la nappe phréatique captée pour l'eau potable à 1,5 km en aval (alimentant des dizaines de milliers d'habitants)

Zone polluée avec eau s'infiltrant dans la nappe phréatique captée pour l'eau potable à 1,5 km en aval (alimentant des dizaines de milliers d'habitants)

Eau polluée s'écoulant dans un forage abandonné de REGEMAT. Zone polluée noire à coté. Nappe captée pour l'eau potable en aval (Sud du Beaujolais, Val d'Azergues, pas la commune d'Anse, qui comme l'autre commune pollueuse d'Arnas,  a un captage propre non situé en aval d'une zone polluée)

Eau polluée s'écoulant dans un forage abandonné de REGEMAT. Zone polluée noire à coté. Nappe captée pour l'eau potable en aval (Sud du Beaujolais, Val d'Azergues)

 Une dernière photo montrant l’ampleur du site REGEMAT : 210 000 m2 remplis de 1 400 000 m3 de déchets inertes et non inertes déposés là en toute illégalité sans que personne n’intervienne.
Site REGEMAT d'Anse, 210 000 m2 (plate forme sans arbre au milieu de la photo)

Site REGEMAT d'Anse, 210 000 m2 (plate forme sans arbre au milieu de la photo)

Publicités

3 septembre 2009 - Posted by | Anse, Eau, Eau Rhône, REGEMAT, Villefranche-Beaujolais

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :