Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

Périmètre de protection des captages d’eau potable

L’un des principaux problèmes des périmètres de protection vient du fait qu’ils ne comportent pas d’objectifs à atteindre en terme de qualité de l’eau brute. Ces objectifs doivent être plus sévères que les normes administratives obligatoires en distribution (décret 2001-1220). Par exemple, les MCLG (objectif maximum en concentration d’un polluant) aux Etats Unis ont un objectif de 0 µg/l pour 22 composés organiques (tétrachloréthylène, trichloréthylène…). Avoir comme seul objectif 10 µg/l de tétrachloréthylène dans l’eau potable distribuée est inacceptable. Des centaines de milliers de français ont ce type d’eau, et cela ne pose aucun problème car la norme administrative obligatoire est respectée. Les périmètres devraient être inclus dans un véritable plan règlementaire d’amélioration ou de préservation de la qualité de l’eau brute, avec des objectifs, des actions et des évaluations régulières. Les périmètres ne sont qu’un moyen parmi d’autres de protection des captages.

Publicités

9 janvier 2007 - Posted by | Eau

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :