Qualité de l’eau dans le Rhône

Pour une gestion de l’eau dans l’intérêt des usagers

Efficacité de la protection des eaux souterraines

Un seul et même service du ministère de l’Ecologie et du Développement Durable devrait avoir l’entière responsabilité des eaux souterraines. La dispersion actuelle entre la DDASS (analyses d’eau brute et protection rapprochée des captages AEP), la DRIRE (eaux minérales, nappes polluées), la DIREN (quantité et protection générale), l’Agence de l’Eau (qualité), la DDAF – DDE… semble négative. Le manque de coordination efficace entre la DDASS et la DRIRE pose de graves problèmes : exemple des captages AEP de Villefranche-sur-Saône pollués depuis 20 ans par du tétrachloréthylène dont on ne connaît toujours pas l’origine. Dès les premières détections par la DDASS au milieu des années 80, la priorité de l’action de la DRIRE dans la région aurait due être de trouver l’origine et de stopper l’activité responsable de la pollution

Publicités

9 janvier 2007 - Posted by | Eau

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :